Traiter l’eau de pluie pour la rendre potable

  • Comment récupérer l’eau de pluie ?
  • Que puis-je faire de mon eau de pluie ?
  • Pourquoi ne peut-on pas rejeter l’eau de pluie dans les égouts ?
  • Comment utiliser l’eau de pluie dans la maison ?
  • Peut-on rendre l’eau de pluie potable ?

Cadeau du ciel à plus d’un titre, surtout avec les sécheresses que nous connaissons, l’eau de pluie est de plus en plus récupérée et recyclée par les particuliers, qui jusqu’ici avait plutôt tendance à la laisser tomber sur le jardin sans plus de formalités.

L’eau est devenue rare (et chère) et la préservation des ressources en eau est devenue vitale, voilà pourquoi l’eau de pluie est aujourd’hui tellement plus intéressante qu’hier.

Mais est-elle pour autant potable ?

Non. Car elle absorbe tous les polluants atmosphériques et terrestres. Il convient donc de traiter l’eau de pluie avant de l’utiliser. Les traitements sont différents en fonction de l’utilisation prévue : arrosage du jardin, fonctionnement de la chasse d’eau des toilettes ou consommation humaine. Informations et conseils.

traiter eau de pluie

Réglementation sur l'eau de pluie


Avec l’arrêté du 21 août 2008, la Direction générale de la Santé est très claire :

« l’eau de pluie présente une contamination microbiologique et chimique supérieure aux limites de qualité retenues pour l’eau potable distribuée par le réseau public ».

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) définit les exigences de qualité d’une eau potable selon 48 paramètres, que l’eau de pluie ne respecte pas. Il n’est donc pas autorisé de boire l’eau de pluie.

Elle n’est donc pas adaptée à d’autres usages que 

- l’arrosage du jardin,

- le lavage de la voiture,

- et les toilettes. 

Toutefois, avant de récupérer l’eau de pluie pour la chasse d’eau des w.c., vous devez vous informer sur la réglementation en vigueur dans votre commune.

Pour une utilisation de l’eau de pluie pour le lave-linge, celle-ci doit être traitée de diverses manières, et cette utilisation est déconseillée pour les personnes fragiles (enfants, malades…) et les habitations à proximité de sites agricoles ou industriels.

Récupérer l’eau de pluie pour le jardin et les toilettes

arrosage eau de pluie

On récupère l’eau de pluie à l’aide de la gouttière, de la descente et d’un collecteur.

Le coût de la récupération est assez bas, selon le réservoir choisi, et selon le système de traitement choisi (si on décide d’en installer un, lorsqu’on veut utiliser l’eau de pluie pour le lave-linge par exemple).

Il existe deux principaux types de récupérateurs eau de pluie :

  1. les cuves enterrées en béton ou matériaux composites
  2.  les réservoirs hors-sol en polyéthylène.

Cuve hors-sol

récupérateur eau de pluie

Si vous utilisez l’eau de pluie récupérée pour votre jardin, une cuve hors-sol suffit. Il en existe de différentes formes, matériaux et contenances, pour s’adapter harmonieusement à l’esthétique de votre maison. Pour cette utilisation un filtrage simple conviendra, même une simple crapaudine ou un préfiltre.

Cuve enterrée

récupérer eau de pluie

Si vous recyclez l’eau pour vos toilettes, nettoyer le sol, ou votre lave-linge, ou que vous souhaitez stocker un volume d’eau de pluie plus important, une cuve enterrée en béton, composite ou polyéthylène est préférable.

Dans ce cas il faudra traiter l’eau de pluie plus minutieusement. Les vêtements lavés sont au contact de la peau, et les agents pathogènes doivent être éradiqués. 

Enterrer une cuve nécessite une étude des sols (terrassement et écrasement) et des travaux par des professionnels. Il est impératif que soit faite une séparation entre le réseau de l’eau potable et l’eau de pluie.

Faire des économies grâce à l’eau de pluie

  • Un Français utilise 150 à 200 litres d’eau par jour.
  •  Le prix de l’eau devrait augmenter de 10 % par an au minimum sur les 10 prochaines années.
  • La récupération d’eau de pluie permet de récupérer en moyenne nationale environ 600 L d’eau par m2 de toiture (soit environ 60 000 L par an sur un toit de 100 m2).
  •  Il est possible d’obtenir un crédit d’impôt de 25 % pour la récupération et l’utilisation de l’eau de pluie pour le jardin et l’habitat (toilettes et lave-linge). Obligation de passer par un artisan professionnel installateur et de présenter une facture avec coût et détail du matériel fourni ainsi que le coût de la pose (seul le matériel ouvre droit au crédit d’impôt).

Évacuation des eaux de pluie

En ce qui concerne l’évacuation, les eaux pluviales non traitées doivent être évacuées par un réseau distinct : le système collectif d’évacuation des eaux pluviales (rejetées dans la nature).

Quant à elle, les eaux usées sont redirigées vers une station d’épuration.

L’eau de pluie est-elle pure et peut-on la boire ?

boire eau de pluie

Souvenez-vous de vos cours de géographie à l’école primaire :

  • l’eau de pluie provient d’abord du sol (pollué)
  • puis traverse l’atmosphère (polluée)
  • avant de se regrouper en nuages et de tomber en pluies (acides).

 Ce qui signifie que la composition de l’eau de pluie contient :

  • des poussières
  • résidus d’hydrocarbures
  • pesticides
  • métaux lourds
  • contaminants biologiques animaux ou végétaux (cadavres en décomposition sur le toit, fientes et déjections, algues, lichens, spores…)
  • des sulfates, du sodium, du calcium, de l’ammonium (dont le taux composition varie d’une région à une autre et d’une saison à l’autre).

Ensuite, dans son espace de stockage (cuve ou réservoir), l’eau de pluie peut absorber des polluants supplémentaires, voire même croupir.


pollution eau de pluie

C’est pourquoi la loi autorise l’utilisation domestique de l’eau de pluie, mais uniquement hors consommation.


L’eau de pluie n’est potable ni pour les humains ni pour les animaux.


Dans tous les cas, pour utiliser l’eau de pluie dans le réseau domestique, il faut la traiter.


Même pour la chasse d’eau des w.c., on ne veut pas de boues, d’odeurs ou de coloration. C’est la première étape du traitement de l’eau de pluie : l’éclaircir et la désodoriser.


À mesure que les utilisations domestiques évoluent, les traitements de l’eau de pluie également.


Pour faire votre ménage ou nettoyer vos sols par exemple, vous ne voudrez pas d’une eau qui contienne des bactéries. Il faut donc la stériliser et utiliser des filtres, nanofiltres, stérilisateurs, osmoseurs, adoucisseurs…


Quel que soit l’usage que vous souhaitez faire de votre pluie, a fortiori dans certains cas exceptionnels la consommation, il y a obligation de la faire analyser par un laboratoire agréé par l’ARS (Agence régionale de santé).

Les traitements de l’eau de pluie

Filtration eau de pluie

  • Pour la filtration la plus basique et sommaire, on peut recourir à un filtre installé avant la cuve (ou dans la cuve) appelé préfiltre.
  • Les filtres à panier (ou paniers filtrants) sont également très efficaces, toujours à l’intérieur de la cuve ou à l’extérieur.
  • Des collecteurs filtrants d’eau de pluie existent pour les réservoirs aériens et s’installent sur la descente de gouttière au niveau supérieur du récupérateur d’eau de pluie. Ils ont la double fonction de trop-plein.

Pour la filtration plus poussée des eaux de pluie, on parle de micro ou nanofiltration. Cela permet de retenir les résidus et déchets sédimentaires et minéraux et bactéries. On utilise des filtres à cartouche de charbon actif, sable, pouzzolane, sédiments, séparateurs et autres matériaux qui “tamisent” les saletés contenues dans l’eau de pluie.


Les membranes sont soient changées régulièrement soit autonettoyantes (rétro lavage ou salinisation). Comme dans les adoucisseurs d’eau.

préfiltre eau de pluie

Vous devriez toujours filtrer l’eau de pluie, même si vous l’utilisez simplement pour arroser votre jardin. Même avec un filtre sommaire comme une crapaudine sur votre gouttière ou chéneau de toit !

Stérilisation eau de pluie

La stérilisation consiste à éliminer les organismes vivants (germes, virus, champignons…).


De nos jours la méthode la plus intéressante est l’osmoseur avec stérilisation par UV (stérilisateur à eau de pluie).


La correction du PH (pour corriger l’acidité et la minéralisation) se fait avec des adjonctions chimiques ou des systèmes de rééquilibrage.

Potabilisation de l’eau de pluie

Les systèmes de “potabilisation” filtrent (évaporation à 100 °C et/ou hyper filtration), stérilisent l’eau de pluie par osmose inverse, mais on n’obtient alors rien d’autre, au mieux, que de l’eau déminéralisée, comme celle utilisée pour les fers à vapeur ! 


Si l’eau de pluie est calcaire naturellement, les traitements successifs la déminéraliseront.


Ce qui n’est bon ni pour vos canalisations ni pour votre santé : vous avez besoin des minéraux (calcium et magnésium) contenus naturellement dans l’eau.

Il faut rester prudent lorsqu’on parle de potabiliser l’eau de pluie.

Les systèmes de potabilisation de l’eau de pluie ne peuvent être utilisés

que dans certains cas rares.

La loi française ne permet pas l’utilisation de l’eau de pluie pour la consommation humaine, tout au mieux un contact indirect avec les aliments pour la cuisson, mais hors de question de préparer votre thé ou votre soupe à l’eau de pluie.

Comparez les tarifs de professionnels d'adoucisseur d'eau