Traiter l’eau de piscine

  • Comment surveiller la qualité de l’eau d’une piscine ?
  • Y a-t-il des dangers sanitaires dans l’eau de piscine ?
  • Comment surveiller la qualité de l’eau de ma piscine ?
  • Les solutions d’entretien de piscine ?
  • Doit-on utiliser de l’eau adoucie pour les piscines ?
  • Vidanger et nettoyer sa piscine : comment faire ?

Qu’il est agréable d’avoir sa propre piscine privée lorsque les beaux jours sont là !

Qui ne rêve pas de sa propre oasis de fraîcheur au milieu de l’été…

Les piscines, bien qu’elles se soient largement démocratisées ces dernières années, représentent l’aboutissement du confort dans une maison.

Mais comme toute installation aquatique, luxueuse ou non, une piscine a besoin d’être entretenue ! Sinon, gare aux germes, bactéries et autres problèmes d’insalubrité : vous n’avez pas envie de vous baigner dans une mare putride.

Topo des points à surveiller pour la qualité de votre eau et conseils traitement piscine.

Traiter eau piscine


Pour pouvoir profiter de votre équipement dans les meilleures conditions, vous devez traiter l’eau de votre piscine, comme vous le faites pour l’aquarium de vos poissons ou l’eau de votre douche !


Les piscines nécessitent un minimum d’entretien. Sans surveillance et entretien régulier de l’installation, comme de l’eau du bassin, votre piscine peut devenir un nid à bactéries, mycoses et polluants.

Le danger pour votre santé est visible lorsque l’eau devient trouble ou verdâtre, mais une eau claire n’est pas non plus signe que votre eau est immaculée et bonne pour votre santé. Vous devriez réfléchir soigneusement avant de « boire la tasse » !

L’eau, sous toutes ses formes, est un bassin de prolifération naturelle des algues, virus, bactéries, champignons…  Connaissez-vous l’expression « bouillon de culture » ?...

La trempette des baigneurs apporte dans l’eau des polluants (produits solaires, urines, sable, végétaux, terre…), et la pluie en fait de même (pesticides…).

Rien que l’action du soleil dégrade naturellement la qualité de l’eau !

La plupart des piscines enterrées contiennent des pompes, filtres, et désinfectants, des régulateurs de pH et autres accessoires dépolluants, mais ce n’est pas toujours le cas (et jamais pour une piscine hors sol !).

 

Dans tous les cas, les systèmes de filtration ne garantissent pas mieux que 80 % de propreté.

eau piscine sale

Polluée et non traitée, votre eau de piscine peut contaminer les baigneurs et mettre en danger l’ensemble de la famille.


- Dangers sanitaires et prolifération bactérienne.
- Présence de champignons et germes hydriques pathogènes.
- Coloration verte de l’eau et mauvaises odeurs.
- Accumulation de calcaire qui rend le liner rugueux et fragile, et dont la porosité fait un excellent nid à germes
- Irritations de la peau à cause du PH
- Présence de métaux lourds dans l’eau de la piscine (plomb, fer, cuivre…) entraînant des allergies​
- Une eau chargée en métaux, comme le fer ou le cuivre, peut causer des problèmes​
- etc.

traitement eau piscine

Vider la piscine

À l’heure des sécheresses et des pénuries en eau annoncées, les piscinistes essaient au maximum de fonctionner avec des piscines alimentées en circuit fermé, c’est-à-dire sans vidanges ni rejets autres que l’évaporation.

Toutefois cela n’est pas toujours possible : les piscines hors sol doivent être vidées et
il est conseillé de renouveler au moins 1/3 de l’eau de sa piscine chaque année (le renouvellement partiel permet d’éviter une surcharge en produits).


Vient toujours un moment auquel il faut la renouveler : mauvais hivernage, travaux ou fuite, tartres sur les parois, ou eau de la piscine trop dégradée par les produits chimiques.

On estime qu’une eau de piscine se conserver sans risque sanitaire pendant 5 ans (à condition d’être correctement entretenue).

Réglementation eau de piscine privée


L’évacuation des eaux de rejet ou « usées » d’une piscine privée fait l’objet d’une réglementation. Que ce soit au moment de l’hivernage, de travaux, d’entretien, ou de simple mise à niveau, vous aurez à évacuer totalement ou partiellement vos eaux « sales » de piscine.

Selon l’article R1331-2 du code de la santé publique, il est interdit de vidanger votre piscine dans le réseau d’assainissement collectif sans avoir préalablement demandé l’accord de votre commune. Attention toutefois au débit maximum autorisé.

Vous ne pouvez pas non plus la vider par épandage (dans le sol), sauf si vous disposez d’un système d’assainissement individuel, et vous ne pouvez certainement pas le faire dans le réseau des eaux de pluie.

Vous devez impérativement consulter votre commune avant de relier la vidange de votre piscine au réseau collectif. Sachez par ailleurs que vous pouvez aussi faire appel à un vidangeur.

Contrôler le pH de l’eau de piscine

phmètre

On utilise la balance de Taylor pour mesurer l’équilibre de l’eau de la piscine avant de savoir s’il faut la traiter : on mesure le potentiel hydrogène (PH), le titre alcalimétrique complet (TAC) et le titre hydrotimétrique (TH).

Maintenir un PH équilibré permet de maintenir la clarté de l’eau, de garantir l’efficacité des produits désinfectants, de ne pas irriter la peau et les yeux, d’empêcher que des algues ne se développent, et de préserver le matériel.

Selon la région dans laquelle vous vivez, l’eau n’a pas la même dureté (teneur en calcaire).

Les produits de traitement de l’eau comme les désinfectants et le chlore modifient le PH. La température ou encore le nombre de baigneurs peuvent modifier le PH…

Toutefois la valeur de PH « idéale » pour une eau de piscine est autour de 7.

On mesure le PH, chaque semaine :

  • soit avec un pH-mètre électronique
  • soit avec un pH-test colorimétrique

Pour corriger le PH, il faut recourir à un correcteur d’alcalinité, ou opter pour un régulateur automatique avec sonde, relié à une pompe doseuse.

Solutions pour traiter l’eau de la piscine

Solutions pour traiter l’eau de la piscine

Le chlore

Le traitement piscine chlore est un biocide : il élimine les bactéries, algues, champignons, virus… En fait il désagrège les pollutions organiques de l’eau.

traiter eau chlore

Le chlore a une odeur particulière (désagréable) et peut provoquer des irritations ophtalmiques et des allergies cutanées ou respiratoires chez certaines personnes : n’en abusez pas !

Le taux de chlore de l’eau de piscine doit être compris entre 1,5 et 2 mg/L.

Vous trouverez du chlore sous forme de galets (chlore lent) à placer dans des distributeurs (skimmers), de pastilles pour « chlore choc », qui servent à choquer l’eau de piscine, de manière exceptionelle, de sticks ou de chlore liquide (eau de Javel).


Attention : n’utilisez jamais de javel pure ! Vous devez la diluer à 2,6 % ! 


Chlorez votre piscine environ 1 fois par semaine.


L’utilisation de chlore va modifier le pH de piscine, assurez-vous que l’équilibre soit maintenu.

Le brome

Le brome est une alternative au chlore, bien que son rayon d’action soit plus large : à savoir un oxydant désinfectant et algicide.


Il se trouve sous forme de galets ou briquettes pour skimmer.

Le traitement piscine brome doit maintenir un taux entre 2 et 4 mg/L.

PHMB (polyhexaméthylène biguanide)

Le PHMB se présente sous forme de pastille ou de liquide (incompatible avec les autres produits chimiques comme le chlore ou le brome), et élimine les bactéries et les champignons (mais pas les algues : il vous faudra un complément pour le traitement eau piscine verte).


Attention, le produit s’utilise avec un filtre à sable, mais n’est pas compatible avec le filtre à cartouche ou à diatomées


La dose recommandée de PHMB se situe entre 30 et 45 mg/L.

Contrairement au chlore, le produit est inodore. Mais il est rare, et assez cher.

Gros inconvénient écologique : le PHMB est un pesticide très toxique pour le milieu aquatique.

Les solutions écologiques pour traiter l’eau de piscine naturellement

Le respect de l’environnement vaut pour les piscines et la gestion de l’eau de piscine également ! Économie d’eau et utilisation de produits naturels font partie d’une gestion durable et respectueuse de l’eau de piscine.

Pourquoi ne pas remplacer chlore, brome et autres désinfectants par des moyens de désinfection plus écologiques ? Votre peau, vos yeux, vos muqueuses et la biodiversité vous diront merci  si vous optez pour un traitement eau piscine sans chlore !

D’autant qu’il est tout à fait possible d’obtenir une eau cristalline avec des produits naturels pour traiter l’eau de piscine : écologie et propreté sont compatibles.

Traitement pour piscine par électrolyse

traiter eau electrolyse

Comme avec l’adoucisseur d’eau à ions-résine, un ionisateur avec plaques à électrolyse convertir des ions d’argent et de cuivre désinfectant pour l’eau de la piscine.


Il est également possible de faire un traitement eau piscine au sel, ou plus précisément une électrolyse au sel sur le circuit de filtration de votre piscine : le sel est transformé en chlore naturel oxydant, désinfectant, antifongique et antibactérien. 


Pour cela il faut que l’eau de votre piscine soit légèrement salée (en quantité très inférieure à l’eau de mer).

Traitement de l’eau de piscine aux UV

traitement-UV-piscine

Une lampe à UV est installée dans le circuit de filtration de l’eau, nettoyée de façon naturelle des bactéries.


Les UV désinfectent l’eau de la piscine, mais il faut compléter cette action avec un traitement complémentaire algicide.

Traitement de l’eau de piscine à l’ozone

L’ozone, un gaz naturel puissant détruit bactéries, des virus et des germes.

Traiter l’eau de piscine avec l’oxygène actif

Des galets d’oxygène actif détruisent les matières organiques indésirables. Il faut toutefois utiliser un désinfectant en parallèle, en raison de l’effet à courte durée de l’oxygène actif. À réserver aux petites piscines.

À noter que tous ces traitements écologiques de l’eau de piscine constituent un traitement automatique eau piscine pour lequel aucun consommable n’est requis.

Désembouer votre circuit d’eau de piscine chauffée


L’embouage désigne l’encrassement des tuyauteries et canalisations, en raison du tartre et de diverses salissures (boues), qui provoquent l’obturation des conduits et une perte en performances énergétiques (consommation d’eau et température).

On parle également de boue ferrique, car l’oxydation chimique des matériaux ferreux de la tuyauterie engendre ces boues, reconnaissables à leur couleur rouille brunâtre.

L’embouage va provoquer une usure prématurée des équipements.

Les boues se retrouvent dans les circuits de chauffage de la piscine, la tuyauterie, les filtres, vannes, neutraliseurs de condensat, etc.. .

L’un des facteurs aux origines de l’embouage est un PH de l’eau de piscine non maîtrisé, adjoint à une température excessive. C’est typiquement le cas des piscines chauffées.

La solution contre l’embouage est la prévention !


Des désemboueurs magnétiques préventifs peuvent être utilisés sur les canalisations pour éviter la formation de tartre. Des chasses de nettoyage peuvent également empêcher la formation et l’accumulation de boues.


Les adoucisseurs d'eau sont indiscutablement efficaces contre les boues.

Malheureusement, la seule solution curative est un nettoyage mécanique des équipements emboués.


L’opération est réalisée par un artisan plombier, qui intervient avec un désembouage manuel. L’artisan en charge de l’entretien pourra faire usage de produits circuits de chauffage pour compléter le nettoyage.

Comparez les tarifs de professionnels d'adoucisseur d'eau