Fonctionnement d’un adoucisseur d’eau | Guide 2024

Lorsqu'on évoque la catalyse, les ions, le sel régénérant etc., le fonctionnement d'un adoucisseur peut paraître bien compliqué pour un principe qui ne l'est pourtant pas : adoucir l'eau.

Cependant le procédé est plus complexe qu'il n'y paraît.

Il fait appel à de la chimie.

Non seulement l'eau doit être débarassée d'une partie de ses polluants, mais il faut sélectionner les "bons" minéraux et les "mauvais" minéraux, naturellement présents dans l'eau.

Explications simplifiées pour comprendre le fonctionnement de l'adoucisseur

Qu'est ce qu'un adoucisseur d'eau concrètement ? 

Un adoucisseur d'eau est un dispositif qui utilise un procédé de troc ionique pour réduire la dureté de l'eau en échangeant les ions calcium et magnésium, qui causent la dureté, contre des ions sodium.

Cela permet d'éliminer les dépôts calcaires et les problèmes liés à l'utilisation de l'eau dure dans les tuyauteries, les appareils ménagers et sur la peau et les cheveux.

Peut-on boire l’eau d’un adoucisseur ?

Beaucoup de gens l’ignorent, mais en réalité, l’eau adoucie est parfaitement potable et conforme aux normes imposées. Toutefois, l’eau adoucie possède un taux de sodium plus élevé que la normale ; ce qui est la raison pour laquelle l’OMS déconseille de boire de l’eau adoucie.

En effet, en grande quantité, le sodium peut devenir nocif pour la santé. 

Néanmoins, il convient de préciser que la recommandation de l’OMS ne concerne que les personnes âgées, les femmes enceintes, les bébés, etc. Il est possible pour une personne en parfaite santé de boire de l’eau adoucie sans problème.

Rôle de l'adoucisseur d'eau

Un adoucisseur d'eau est un appareil conçu pour réduire la dureté de l'eau, c'est-à-dire la quantité de calcium et de magnésium qu'elle contient. Voici comment cela fonctionne généralement :

  1. Principe de base : L'adoucissement de l'eau se fait par un processus appelé échange ionique. Les ions de calcium et de magnésium, responsables de la dureté de l'eau, sont remplacés par des ions sodium ou parfois potassium.
  2. Résine échangeuse d'ions : L'appareil contient un réservoir rempli de résine échangeuse d'ions. Cette résine est composée de petites billes chargées négativement, qui attirent et retiennent les ions calcium et magnésium chargés positivement.
  3. Cycle d'adoucissement : Lorsque l'eau dure passe à travers le réservoir de résine, les ions calcium et magnésium s'attachent à la résine, et les ions sodium (ou potassium) sont libérés dans l'eau en échange. Ce processus continue jusqu'à ce que la résine soit saturée en ions calcium et magnésium.
  4. Régénération : Lorsque la résine est saturée, elle doit être régénérée pour continuer à fonctionner efficacement. Cela se fait en faisant passer une solution fortement concentrée en sel (chlorure de sodium) ou parfois en chlorure de potassium à travers la résine. Cette solution à haute concentration de sodium remplace les ions calcium et magnésium attachés à la résine, les évacuant dans un cycle de rinçage, et recharge la résine en ions sodium.
  5. Rinçage : Après la régénération, le système passe par un cycle de rinçage pour éliminer l'excès de solution saline, préparant ainsi la résine pour un nouveau cycle d'adoucissement.
  6. Contrôle : Les adoucisseurs modernes sont souvent équipés de contrôles automatiques pour gérer le cycle de régénération, le déclenchant soit à un intervalle de temps prédéfini, soit en fonction du volume d'eau traité.

L'utilisation d'un adoucisseur d'eau peut être bénéfique pour prolonger la durée de vie des appareils ménagers, réduire les dépôts de calcaire, et améliorer l'efficacité du savon et des détergents. Cependant, il est important de noter que l'eau adoucie contient plus de sodium, ce qui peut ne pas être souhaitable pour certaines personnes, notamment celles suivant un régime pauvre en sodium.

Source Fonctionnement d'un adoucisseur d'eau en vidéo, version simplifiée @Pan The Organizer

L'adoucisseur d’eau à sel/résine

L'adoucisseur d’eau à sel utilise une résine échangeuse d’ions, c’est cette résine que l’on appelle « sel ».

Le sel/résine va simplement transformer les minéraux (calcaire et magnésium) en sodium (sel).

D’où le goût légèrement salé de l’eau adoucie à la sortie du robinet.

Selon qu’il s’agit d’un adoucisseur d’eau monobloc ou adoucisseur d’eau bibloc, l’eau transite dans une cuve alimentant le réseau d’eau chaude, et dotée d’un bac à sel régénérant et d’un bac à résine minérale. 

  • En mode « service », l’adoucisseur produit de l’eau douce.
  • En mode « régénération », le contenu du bac à sel passe dans le bac à résine pour être rincé. Pendant ce temps de maintenance automatique (1 h à 5 h selon le modèle) le circuit ne produit plus d’eau chaude.

L'adoucisseur d’eau sans sel/résine

Selon sa technologie, un adoucisseur d’eau sans sel peut recourir à une décarbonation à la chaux ou à la soude, à une microfiltration ou à une électro-décarbonation.

Autre méthode, la polarisation (électromagnétisme) : la charge électrique des minéraux contenus dans l’eau les empêche de se fixer sur des supports (résistances, tuyaux…).

Certains adoucisseurs de ce type injectent du gaz carbonique (CO2) dans l’eau, qui va détruire le calcaire.

Ce type de technologie étant réservée à des installations qui supportent l’ajout de gaz dans la plomberie et nécessitant un contrat de maintenance et d’approvisionnement en bonbonnes les prédestine davantage pour l’hôtellerie ou l’industrie.

Enfin, certains adoucisseurs utilisent un nanofiltre, extrêmement fin, qui retient le calcaire. Le filtre doit être changé régulièrement. La purification de l’eau stagnante se fait grâce à une lampe UV, comme en aquariophilie.

L’adoucisseur d’eau Delta sans électricité

Avec l’économie d’énergie de plus en plus présente au cœur du débat sont arrivés les adoucisseurs d’eau sans électricité.

Un adoucisseur d’eau requiert à l’électricité pour nettoyer ses bacs de résine, et pour sa programmation principalement. Peu de fonctions supplémentaires ont réellement besoin d’électricité.

La marque belge Delta a donc mis au point un adoucisseur sans électricité, dont le rinçage des résines se fait sur la base du volume d’eau consommé par l’utilisateur, et calculé via un processus de commande hydraulique (pression sur la conduite d’eau).

Ce type d’adoucisseur utilise des granules de résine très fins et comprimés, offrant par ailleurs une surface de contact plus importante avec l’eau chaude sanitaire, pour un volume de l’appareil plus compact.

Le catalyseur

Dernière génération des adoucisseurs d’eau : le catalyseur.

La technologie catalytique n’élimine pas ni ne transforme le calcaire, mais le « laisse en suspension » (nanocristaux) dans l’eau ! L’ECS (eau chaude sanitaire) passe à travers un lit de résines macroporeuses catalytiques qui modifient la structure moléculaire des minéraux, qui ne pourront ensuite plus se déposer.

Ce type d’adoucisseur catalyseur empêche donc principalement la formation de tartre, même dans des conditions hydrotimétriques extrêmes (TH> 50 °f).

catalyseur eau

Le traitement de l'eau par catalyse est une alternative adoucisseur d'eau qui n’utilise ni électricité. Ni résines ou sel. Elle permet donc des économies d’énergie et de consommables, tout en limitant la production de saumures et ne rejetant rien dans l’environnement. Elle n’a pas non plus besoin de passer par des phases de régénération.

Outre le calcaire, la catalyse élimine une grande partie des polluants présents dans l’eau domestique : zinc, fer, cuivre, manganèse, nitrites, bactéries E. coli, colibacilles, nitrates, ammonium et plomb en particulier

À l’heure actuelle, seul le prix de ce type d’adoucisseur représente un frein, qui limite son utilisation essentiellement pour des installations très importantes (centres hospitaliers par exemple).

Mais le procédé catalytique mis au point par Watercat est à suivre de près (indice d’efficacité de 98,8 % !).

Les pièces détachées et accessoires

Vanne pour adoucisseur
Les vannes d’adoucisseurs d’eau sont essentielles à leur bon fonctionnement. On trouve principalement les vannes Fleck (Fleck 5600 SXT ou Fleck 2850) et les vannes Autotrol (Pentair).

Vanne de cépage

La vanne de cépage est une vanne mélangeuse automatique utilisée pour les adoucisseurs d’eau potable à grand débit.

Elle conserve la dureté choisie pour l’eau lors de l’installation.

Flexibles
Des tuyaux de raccordement de plomberie flexible pour raccorder les installations filtrantes aux canalisations (OVC, cuivre, multicouche…).

Le by-pass peut également être en flexible. L’utilisation de flexible permet de ne pas avoir à faire de soudure.
Sel pour adoucisseur d’eau

Des pastilles de sel purifié prévues spécifiquement pour l’utilisation dans les adoucisseurs (ne jamais utiliser de gros sel ou d’autres formes de sel non purifié !)

Produits entretien
Les principaux produits d’entretien pour adoucisseurs sont les désinfectants et désoxydants pour la résine de votre adoucisseur.

Kit de raccordement pour adoucisseur d’eau

Certains fabricants d’adoucisseurs proposent des kits de raccordement complet pour pouvoir installer vous-même votre adoucisseur.

Test de dureté
Les tests de dureté de l’eau sont indispensables avant l’installation d’un adoucisseur d’eau, pour connaître la dureté de votre eau de réseau domestique (variable selon les régions).

Vous en aurez également besoin pour faire des contrôles réguliers d’entretien.

Clé de démontage
La clé de démontage est typique des systèmes de filtration. Elle permet de desserrer la bague des filtres pour pouvoir changer la cartouche de filtration.

Bouteilles
Les bouteilles sont les conteneurs de résine d’échange ionique pour adoucisseur d’eau. La bouteille de votre adoucisseur doit porter la norme NF.
Compteur à impulsion
Le compteur à impulsion est un compteur d’eau relié à un ordinateur ou une centrale et qui mesure le débit d’eau. Il permet d’assurer le suivi de la consommation d’une installation d’adoucissement.

Généralement réservé aux installations importantes (tertiaire, hôpitaux, hôtellerie, etc.)